Décision d’établir un nouveau puits à l’ouest

Accueil/Actualités/Décision d’établir un nouveau puits à l’ouest

Décision d’établir un nouveau puits à l’ouest

Depuis le début du projet, nous avons travaillé avec le puits déjà creusé, à l’est du terrain et autour duquel la première parcelle cultivée a été crée. Mais il a toujours été dans les esprits qu’à terme la solution la plus pérenne pour satisfaire les besoins en eau d’une exploitation de cinq hectares de cultures fourragères et maraichères est d’atteindre l’eau de l’oued Draa qui coule souterrainement le log du périmètre. La première parcelle est éloignée du centre du terrain et de la maison; de plus son eau contient 3.8g de sel par litre alors que celle prélevée non loin d’Ergsmar dans un puits au bord du Draa n’en contient que 0,3.

A l’automne, en accord avec Mr Georges Toutain, il est décidé de creuser et d’installer un nouveau puits à l’ouest du terrain, tout prêt du lit du Draa, afin d’atteindre à une profondeur raisonnable, l’eau souterraine, non salée et drainée du fleuve.

Les anciens habitants, maintenant au village ont délimité une zone au sud ouest du terrain où à l’époque, même lors des pires périodes de sécheresse, l’eau des puits ne tarissait jamais. Avec un sourcier de Tagounite reconnu pour son savoir-faire, l’emplacement du futur puits est établi, près d’un grand tamaris. Une vaste étendue entre cet emplacement et la maison semble parfait pour développer une nouvelle parcelle. Le nouveau périmètre est délimité et il est décidé de le protéger des dromadaires et des ânes par un grillage maintenus par de solides poteaux en ciment espacés de 8 mètres. (il y en aura plus de 90 à installer). Avec Saïd Idrissi, président d’Aden’s, il est décidé de chercher en France un mécénat pour financer l’installation d’un système de pompage solaire. Mr Georges Toutain est une fois de plus de la partie et guide le projet.

La maison est maintenant terminée, un petit panneau solaire et une petite batterie commencent même à l’éclairer le soir. Elle peut accueillir en novembre le Kaïd du village de M’Hamid, Mr Sabiri, qui est le premier représentant de l’état Marocain à visiter le site et qui par la suite nous apportera toujours son soutien et son écoute.

De nouvelles tentes sont ajoutées au bivouac et un chien, Max s’est joint à l’aventure.

By | 2017-05-19T06:18:39+00:00 novembre 2nd, 2013|Actualités|0 commentaire

Laisser un commentaire